jeudi 5 juillet 2018

Meutes et moutons

Lu dans la presse : "Une Américaine a déclenché une avalanche de réactions haineuses, après la publication d'une photo la montrant en train de poser près du corps d'une girafe chassée lors d'un safari l'an dernier en Afrique du Sud.

Le torrent de haine, d'insultes et de menaces dont elle a été victime de la part de dizaines de milliers d'internautes, a poussé la jeune femme originaire du Kentucky à se mettre en retrait des réseaux sociaux." 

Pour les égorgeurs d'êtres humains du Bataclan, en revanche, c'est "Vous n'aurez pas ma haine"...

5 commentaires:

  1. Oui mais ils étaient très gentils dans la cité, ils portaient les bouteilles d'eau des vieilles dames... comme Boubakar ´´une crème '' juste sous mandat d'arrêt...

    RépondreSupprimer
  2. https://www.lemonde.fr/big-browser/article/2018/07/04/polemique-a-propos-d-une-americaine-posant-avec-la-girafe-qu-elle-venait-d-abattre_5325915_4832693.html

    RépondreSupprimer
  3. Sous entendez vous un sens moral ou de valeur entre l'arrogance humaine idiote qui tue une girafe méprisable dans son animalité et se fait lyncher et le barbare qui tue des etres humains donc etre supreme au dessus de tout et ne se fait pas lyncher?
    Dans le premier cas on a de la compassion et une vraie tristesse dans le second de la peur,hélas,l'homme est un animal malade.

    RépondreSupprimer
  4. "Le sang des animaux est comme la sang des hommes,c'est le sang de la Vie c'est le sang de Dieu" Barjavel

    RépondreSupprimer
  5. Notre société marche sur la tête. On pourrait en rire si ce n'était pas profondément dramatique. Cher Nicolas, merci de partager vos réflexions sur notre monde de fou, vous qui maniez si bien notre belle langue française. Que vos billets soient longs ou courts, ils sont toujours justes, pertinents, instructifs et malgré les années qui passent, terriblement actuels. Merci.

    RépondreSupprimer