mercredi 18 avril 2018

Humanisme


La diplomatie française consiste à armer des gens qui brûlent vifs leurs prisonniers, violent des gamines jusqu'à la mort par épuisement, égorgent des civils par grappes de cents, enchaînent des innocents à l'arrière de voitures et les traînent sur plusieurs centaines de mètres en rigolant ; puis à hurler d'épouvante quand le dirigeant qui lutte contre ces psychopathes est soupçonné d'avoir utilisé des armes chimiques.
Alors, et alors seulement, nos dirigeants humanistes parlent de "barbarie".
Alors, et alors seulement, ils trouvent que "la ligne rouge a été franchie".

Et qu'Al Nosra fait du bon boulot.

3 commentaires:

  1. Principe, habituel et insupportable, du "deux poids, deux mesures". "Leurs" barbares ont tous les droits ; ceux d'en face, aucun (et qui veut noyer son chien dit que c'est un poisson rouge, comme disait Cavanna). Les "zadistes" se réclameraient-ils du Bastion Social qu'ils seraient pris d'assaut, dispersés, emprisonnés et condamnés en un temps record. Avec l'assentiment massif de la population.
    On appelle cela, sans rire, dans les bonnes gazettes : "état de droit".

    RépondreSupprimer
  2. Décidément, je ne me lasse pas de vous lire. Toujours le mot juste, précis, incisif. Votre blog devrait être déclaré d'utilité public et largement diffusé. Bien cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ; avoir quelques bons lecteurs est déjà une grande satisfaction, et un grand réconfort.

      Supprimer