mardi 27 mars 2018

Pas d'amalgame


4 commentaires:

  1. "Aucun commentaire", en effet -- au moment où je tape ces quelques mots paradoxaux. C'est bien la première fois qu'une image vaut presque un article de nicolas l. ! :D

    RépondreSupprimer
  2. Le poids des mots, mais le choc des photos !

    RépondreSupprimer
  3. Il est évident que des individus originaires du Maghreb ayant une culture musulmane ont plus de chance de basculer dans l'islamisme que les autres.

    Mais l’Islam est une religion prosélyte et des jeunes dits "de souche" à la fois décérébrés et habitant des quartiers fortement islamisés s'adonnent à l'islam.

    Les convertis sont nombreux, surtout des filles. Les convertis sont souvent les plus radicaux car ils doivent faire leurs preuves. Eux aussi commettront tôt ou tard des attentats.

    Si le bataillon des convertis s'étoffe dans les années à venir, nos politiciens seront plus enclins à agir efficacement contre le terrorisme islamiste car ils n'auront plus cette peur paralysante d'être suspectés de racisme.

    Restera la peur d'être islamophobe voire anti religieux.

    Nos politiciens sont tellement pleutres que toutes les excuses sont bonnes pour ne pas agir contre le l'obscurantisme religieux et le terrorisme islamiste.

    RépondreSupprimer
  4. Pas d'hallalmalgam...

    RépondreSupprimer