samedi 22 août 2015

Le courage de Charlie



21 août 2015. Un homme ouvre le feu dans un Thalys. Le coupable — pardon, l’innocent présumé — est un Marocain ayant eu des relations avec des filières terroristes islamistes. Il était récemment revenu d’un séjour en Syrie (du camping sans doute), et faisait l’objet d’une fiche de signalement pour cause de radicalisation. Ses motivations demeurent mystérieuses, d'après nos médias pour qui l'information est une vocation.
Mystérieuses, c’est le mot que je cherchais. Une véritable énigme, en effet. L’énigme du siècle. Sherlock Holmes s’en arracherait les cheveux. Scotland Yard et le FBI ont d’ailleurs mis leurs effectifs en commun ; ils ne seront pas de trop pour résoudre cette énigme. Heureusement, ils pourront solliciter l’homme de la situation, l’homme au flair légendaire, l'homme héroïque qui rassure toute la France par sa lucidité et son courage à nommer les choses : notre ministre de l’intérieur constipé Bernard Casevide. En attendant les conclusions de cet oracle, le suspense est à son paroxysme. Dans cet océan de perplexité, une certitude, cependant : cela n’a rien à voir avec l’islam.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire